les remarques faites par l’ADSEP dans le cadre de la modification n°2 du PLU

Le PLU de Pomponne, sous la pression des promoteurs et l’absence de vision de la mairie de Pomponne sur l’évolution de son territoire, fait l’objet de modifications successives. Vous pouvez consulter les derniers développements sur le site www.pomponne.org .Nous sommes inquiets de la perspective d’un millier de logements à moyen terme sur Pomponne et du fait que la refonte indispensable du Pont en X pour répondre à l’augmentation de trafic automobile qui va en découler, ne soit pas suffisamment prise en compte dan le cadre de cette modification n°2 du PLU.

REMARQUES de l’ADSEP DANS LE CADRE DE L’ENQUETE PUBLIQUE
Modification n° 2 du PLU de POMPONNE
du 8 novembre au 13 décembre 2019

1 – Il est constaté que le périmètre de l’OAP soumis à enquête publique du 8 /11 au 13/12 n’est pas identique à celui définit par l’arrêté du Maire n° 105/2018. Il y a donc distorsion d’information et non-respect de l’arrêté en question !
2 – Il a été clairement indiqué en conseil municipal notamment le 10 juillet 2019 par le Maire lors de sa présentation pour validation, que cette OAP n’était pas le fruit d’une réflexion urbaine mais surtout une manière de se sortir des ennuis provoqués par un promoteur immobilier qui menaçait la mairie de poursuites judiciaires s’il n’avait pas satisfaction sur l’ampleur des projets. Cette démarche est donc une mascarade pour satisfaire l’appétit d’un promoteur au détriment d’une vision urbaine co-façonnée avec les Pomponnais et surtout novatrice pour cette entrée de ville de Pomponne mais également pour un carrefour multimodal qui se doit d’être exemplaire (véhicules/transports en commun/ train)
3– Pour cette OAP, si elle est mise en œuvre telle qu’indiquée, le devenir d’une infrastructure majeure (Pont en X) est fortement compromis. Pour l’heure aucune étude n’est encore en mesure de préciser quelle emprise foncière sera nécessaire pour améliorer l’ensemble des trafics qui à terme et compte-tenu de l’accroissement des populations prévues (cf SCOT et PLH de Marne et Gondoire – loi ALLUR) seront amenés à emprunter cet équipement en voie de dégradation actuelle.
4 – Dans un précédent PLU la partie ouest couverte par l’OAP était en EBC ! or maintenant il semble qu’ils aient été supprimés lors d’une précédente modification. Nous souhaiterions connaitre l’avis indispensable de la commission départementale de la nature des sites et des paysages. La densification prévue sera au détriment de l’aspect paysager de tout un quartier celui du Parc Chabanneaux. A quoi sert cette consultation quand on sait qu’un permis de construire pour plus d’une cinquantaine de logements détruisant tout l’aspect arboré actuel, a déjà été déposé sur la dite parcelle mi-novembre 2019 !
5 – Dans le règlement de l’OAP à aucun moment il n’est fait état de dispositions particulières visant à accroitre toutes mesures spécifiques de protection sonore pour les logements qui seront notamment en front, le nez sur la voie ferrée et sur un nœud routier qui sera de plus en plus fréquenté. Nous faisons la même remarque pour la pollution atmosphérique induite par ces mêmes trafics. Nous demandons leur prise en compte dans les dispositions de cette OAP.

Remis au Commissaire enquêteur, le 13 décembre 2019

About Author

Connect with Me: